Les chômeurs seniors vont toucher une prime de 152,45 euros

Partagez

retraite, seniors, chômeurs

Les demandeurs d'emploi n'ayant pas l'âge pour partir à la retraite mais disposant des trimestres requis vont percevoir une prime exceptionnelle de fin d'année. A condition de respecter le plafond de ressources.

 

Selon un décret publié le 3 janvier au Journal Officiel, une prime exceptionnelle de fin d'année est attribuée notamment aux bénéficiaires de l'allocation équivalent retraite (AER) et de son remplaçant, l'allocation transitoire de solidarité (ATS). Elle s'élève à 152 ,45 euros.
L'AER a été conçue pour les demandeurs d'emploi nés avant le 1er juillet 1951 et qui n'ont pas l'âge minimum légal pour partir à la retraite alors qu'ils ont assez cotisé. Elle est remplacée, depuis le 1er janvier 2011, par l'ATS. Cette dernière est réservée aux demandeurs d'emploi nés entre 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1953, ayant également cotisé le nombre de trimestres suffisant, mais ne pouvant partir à la retraite faute d'avoir atteint l'âge légal.

Une revalorisation de 1,75%

L'ATS a été instaurée par le gouvernement à la suite de la réforme des retraites de 2010 qui a repoussé l'âge légal de 60 à 62 ans. Seuls les chômeurs seniors justifiant de ressources mensuelles inférieures au plafond correspondant à 48 fois le montant de l'ATS pour une personne seule et à 69 fois le même montant pour un couple peuvent en bénéficier.
La prime exceptionnelle fait suite à la revalorisation de 1,75%, depuis le 1er janvier, du montant journalier de l'AER et de l'ATS. Celui-ci a été porté à 34,33 euros par un décret paru le 29 décembre dernier au JO. Selon si le mois compte 30 ou 31 jours, l'AER et l'ATS vont s'élever à 1.029,90 euros ou à 1.064,23 euros par mois en 2013, contre 1.012,60 euros ou 1.045,64 euros par mois en 2012.

 

Pensions

des pièces de monnaie 

LE CALENDRIER 2014 DES VERSEMENTS :

- de la CNAV

- de l'AGIRC-ARRCO

- de la MSA

- du RSI

- du SRE et de la CNRACL

Simulateur

Réseaux Sociaux